Vers un renouveau

des centres anciens

Sept logements sociaux inaugurés rue des Gorgues, à Auriol.
.habitat

La rénovation des centres anciens se poursuit. Lancée en 2012 pour une durée de cinq ans, elle a récemment donné lieu à un bilan à mi-parcours, lors d’un comité de pilotage.

Sur l’ensemble du territoire, « 174 logements ont déjà été rénovés », annonce Catherine Grange, chef de projet Renouvellement urbain au sein de Façonéo, l’aménageur public du Pays d’Aubagne et de l’Étoile. Tout cela avec une enveloppe d’aides publiques de 1,9 M€, tous financeurs confondus, sur un montant de travaux éligibles par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) de 2,7 M€. 

Ainsi, peu à peu, les centres anciens changent de visage. « Ce sont des opérations complexes, un travail de dentelle du fait d’un tissu urbain très étroit, composé de petites structures d’immeubles » explique Catherine Grange. On compte aujourd’hui sur le territoire des rénovations remarquables, telle celle réalisée rue des Gorgues, sur la commune d’Auriol, mais aussi la réhabilitation complète d’un immeuble rue Voltaire à Saint-Zacharie, d’une maison de ville boulevard Voltaire à La Penne-sur-Huveaune, ou encore d’une bâtisse impasse Rampal à La Bouilladisse. 

Pour permettre aux centres anciens de rajeunir plus vite, des opérations de renouvellement urbain sont également initiées. L’objectif est de réinstaller de la vie et de l’activité dans les centres historiques. Une étude est par exemple en cours autour de l’ancienne route royale à Roquevaire.

UNE OPÉRATION EXEMPLAIRE À AURIOL

Trois studios, deux T2 et deux T3 ont été réalisés au 5, rue des Gorgues. « Cette réhabilitation qui, selon les voeux du propriétaire, a permis d’aménager sept logements sociaux est particulièrement exemplaire, nous en souhaiterions davantage de la sorte sur le territoire », se réjouit Danièle Garcia, maire d’Auriol. « L’idée, c’était de réhabiliter une maison de famille et de la garder dans notre patrimoine. J’ai eu vent de la démarche de rénovation urbaine lancée par l’Agglo et j’ai décidé de passer par ce biais pour y réaliser des logements sociaux. L’accompagnement de Façonéo a été précieux, car seul, il n’aurait pas été facile de coordonner toutes les demandes d’aide financière », explique le propriétaire, Jean-Luc Revest.
Aujourd’hui, le résultat est là : sept familles bénéficient d’un appartement en locatif aidé. Stéphanie Warin, nouvelle locataire, se dit ravie : « Cela faisait plus de dix ans que j’avais effectué ma demande de logement social. J’ai obtenu celui-ci le 18 mai dernier, avec beaucoup de satisfaction : l’appartement est clair et très bien rénové. Et en matière de performance énergétique, c’est parfait ! »

Il est essentiel de ne pas mener d’actions au coup par coup et de les intégrer dans un véritable projet global.

Yves Mesnard, maire de Roquevaire et vice-président délégué à l’Habitat
 

AVANT / APRES la rénovation des logements rue Gorgues, à Auriol

SOUTIEN AUX PROPRIÉTAIRES PRIVÉS

L’Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) propose un soutien financier et un accompagnement aux propriétaires privés d’habitats érigés avant 1948 et situés dans le périmètre opérationnel de chaque commune.

Publié le : 
08 déc 2015