Un contrat de rivière

pour le bassin versant de l'Huveaune

.eau et assainissement

Élus, entreprises, associations et habitants du bassin de l’Huveaune, tous se réjouissent de l’officialisation, le 28 octobre dernier, à Aubagne, du contrat de rivière. Avec 17 millions d’euros de budget, cet outil de gestion intégrée détaille, sur cinq ans, un riche programme d’actions sur la qualité des eaux, l’écosystème aquatique et la gestion équilibrée de la ressource.

« Localement, les projets des partenaires ne manquaient pas », rapporte Estelle Fleury, en charge du contrat de rivière au Syndicat intercommunal du bassin versant de l’Huveaune (SIBVH). « Au cours des trois ans de préparation du texte, nous avons avant tout appris à travailler ensemble », explique-t-elle.

L’objectif premier est de mener des études sur les milieux et les aménagements, puis de lancer des travaux adaptés. À terme, les efforts réduiront les pollutions urbaines et industrielles pour améliorer la qualité des cours d’eau de la vallée. « J’ai connu autant d’épisodes de sécheresse que d’inondation, se souvient Armand Dol, agriculteur retraité à Aubagne. Avec leurs lots de poissons asphyxiés ou de déchets déposés par les eaux. » Prendre soin de l’Huveaune et de ses affluents est donc pour lui indispensable.

Il s’agit donc également de rendre le territoire plus autonome en eau, face à la raréfaction de la ressource, et plus sûr, face aux catastrophes naturelles. Infor- mer, sensibiliser, éduquer et former sont d’autres voies indispensables pour respecter l’Huveaune et ses affluents. Valoriser les berges et faciliter leur accès y contribuera.

En outre, le programme d’actions répond à des objectifs du contrat de baie de Marseille signé le 29 octobre 2015, notamment sur la qualité des eaux du littoral. « Pour protéger la biodiversité aquatique, nous nous devons de rejeter des eaux les plus pures possibles dans la Méditerranée. Il est temps de prendre soin de l'Huveaune, trop longtemps maltraitée », déclare Pierre Mingaud, maire de La Penne-sur- Huveaune et vice-président du Pays d’Aubagne et de l’Étoile, délégué au développement durable. Preuve que l’intelligence collective va au-delà du périmètre du territoire pour servir l’homme et la nature.

VOS TÉMOIGNAGES
 

  • Vous souhaitez signaler un oiseau rare ou un déchet sur les berges de l’Huveaune ?

  • Vous voulez passer à l’action en replantant des arbres ou en nettoyant le fleuve ?
     

Bientôt, un service du SIBVH recueillera vos témoignages et vous orientera vers les chantiers locaux d’embellissement du cours d’eau.

www.syndicat-huveaune.fr

Publié le : 
09 déc 2015