Agriculture

et forêt

L'agro-foresterie

Les premières pousses de l’agroforesterie à la Font de Mai

Le Pays d’Aubagne et de l’Etoile lance une opération pilote d’agroforesterie, ce mode d’exploitation des terres agricoles qui associe des plantations d'arbres dans des cultures ou des pâturages créant ainsi de véritables interactions entre les différentes cultures.

L’agroforesterie est une des solutions la plus prometteuse pour réconcilier la production alimentaire avec la protection de l’environnement.

Le site de la Font de Mai a été choisi par le service forêt du Pays d’Aubagne et de l’Etoile pour mener à bien cette expérience, en partenariat avec la Scop Agroof , la Région, l’association Forêt modèle de Provence, et la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône.

Sur une parcelle de 4000 m², un verger et du maraîchage seront plantés dès 2016. Mais le travail a déjà commencé. Le 9 décembre 2015, les premiers plants qui constitueront une haie de protection de la parcelle ont été mis en terre. Cette haie servira à la fois de brise-vent mais aussi de « réservoir » et de refuge pour la faune utile aux plantations. Agents du pays d’Aubagne et de l’Etoile, pépiniéristes, agriculteurs, techniciens et scientifiques … ils étaient une dizaine le matin du 9 décembre 2015 à mettre la main à la terre pour planter 130 végétaux selon un séquençage bien précis : arbres, arbustes et les plantes mellifères. Cette jeune haie fait bien évidemment écho à la flore méditerranéenne et à celles des massifs de notre territoire. On y trouvera entre autres noisetiers, micocouliers, arbres de Judée, tilleuls, argousiers, lauriers tin et lauriers sauce, colutéas, nerpruns, pistachiers…

L’agroforesterie est une pratique ancestrale qui trouve ses origines dès la préhistoire et plus formellement dans l’Antiquité. Ses enjeux sont nombreux : valoriser les terres agricoles, améliorer la biodiversité et la qualité des sols, permettre une meilleure gestion de l’eau en augmentant l’humidité du sol et donc améliorer la résistance des cultures aux sécheresses dont la fréquence et l’intensité devraient augmenter avec les changements climatiques … Elle aurait également pour effet d’être « un puits de carbone » qui favoriserait la productivité.

4000m² de parcelle

130végétaux sélectionnés

#13af67