Agriculture périurbaine

Les cantines bio

Un regroupement de communes pour fournir les écoles en produits de saison frais et locaux !

Introduire des produits bio dans les restaurations collectives des communes du territoire : l’idée fait son chemin ! Les communes d’Auriol, La Bouilladisse, La Destrousse, Peypin et Saint-Savournin ont été les premières à se lancer.

Elles se sont engagées dans cette démarche et ont constitué un groupement de commandes pour acheter fruits, légumes et pain bio afin de mutualiser les procédures de passation des marchés. Objectif : atteindre ainsi des volumes d’achat plus conséquents à des tarifs plus intéressants.

Ce groupement concerne très précisément les marchés de « fournitures de fruits et légumes frais issus d’un mode de production respectueux de l’environnement et destiné à réduire les impacts environnementaux et/ou sociaux de la consommation alimentaire » et de « fabrication et livraison de pain issu de l’agriculture biologique ». La Commune d’Auriol est le coordinateur pour les marchés fruits et légumes et pain. Les cinq communes se sont engagées à signer, avec les producteurs retenus, un marché à hauteur de leurs besoins propres. Pour les fruits et légumes, les critères de jugement des offres sont la saisonnalité des produits et les produits bio, les émissions de gaz à effet de serre dues aux transports et le prix.

Une action inscrite dans l'Agenda 21

Le groupement de commandes « produits bio » s’inscrit dans la démarche de Agenda 21 et de la Charte agricole du Pays d’Aubagne et de l’Etoile. Dans ce cadre, un groupe de travail « gestion éco-responsable des collectivités » se réunit depuis 2010 pour travailler sur le thème « restauration collective et développement durable ». Plusieurs actions ont abouti : mutualisation de la formation ; projet de légumerie ; étude globale des besoins des restaurants scolaires et introduction de fruits, légumes et pains bio dans la restauration collective des communes du territoire.

#13af67